NOUVELLES ACQUISITIONS

 

Centre de documentation - nouvelles acquisitions

LE GENIE DE LARBRE, c'est de savoir tout faire avec presque rien, ou plutôt sans nous priver de quoique ce soit, c'est d'agir surtout ce qui l'environne sans s'agiter, c'est de protéger et de produire, de nous offrir une infinité de choses matérielles et immatérielles, indispensables à l'établissement et au développement de la vie dans la plupart des régions du monde. C'est d'interagir avec L'espace, l'air, l'eau, le sol, le climat et la biodiversité, de recycler nos excès, de produire de la biomasse, de l'énergie, de l'oxygène, de l'eau, de stocker du carbone, de fertiliser la terre... De Lutter contre la pollution et L'érosion, les inondations et les sécheresses, les excès du vent... C'est d'aménager les territoires, de sécuriser les ressources vitales et L'ensemble des activités humaines, de s'inscrire durablement dans le paysage. Que ce soit à l'échelle de la planète, du champ ou du jardin. L'arbre est indispensable et possible partout. C'est pourquoi nous l'avons invité à partager notre existence, au plus près de nous : villes et champs, prés, bords de routes et de rivières, parcs et jardins... Cet ouvrage de référence nous propose de pénétrer dans l'univers de l'arbre. D'un accès facile, il s'adresse aux simples curieux aussi bien qu'aux élus et gestionnaires, étudiants et enseignants, agriculteurs et ingénieurs... Un véritable plaidoyer pour l'agroforesterie.

"Réhabiliter et agrandir une maison"
Le CAUE du Morbihan a conçu cet ouvrage pour accompagner les particuliers dans l’achat d’un bâtiment existant ou dans la rénovation d’une habitation et ainsi, répondre aux questions et aux besoins de connaissances sur la rénovation et l’extension de leur futur logement. Cette démarche a été menée en lien avec les institutions publiques concernées. Acheter de l’ancien, rénover, agrandir ou construire en neuf, cette question appelle à la réflexion, plutôt qu’à la reproduction d’idées reçues. Cette publication s’adresse aux particuliers et plus particulièrement aux jeunes ménages qui hésitent entre un pavillon neuf standard de constructeur et une rénovation d’un logement. Elle démontre qu’à partir d’un bâtiment existant, un logement contemporain peut voir jour et présenter de nombreux atouts très souvent meilleurs qu’un pavillon standard en lotissement.

"Petit traité de résilience locale"
Dans les années à venir, nous devrons faire face aux impacts du réchauffement climatique, à la dégradation accélérée de notre environnement et à la raréfaction des ressources qui maintiennent notre civilisation en vie, trois bouleversements qui vont s’accompagner de profonds changements sociétaux. Il devient urgent de s’y préparer pour infléchir les trajectoires en développant notre résilience, cette capacité des êtres et des systèmes socio-écologiques à absorber les chocs et à se transformer. Mot d’ordre du mouvement des villes en transition, mobilisateur pour certains, synonyme de résignation pour d’autres, la résilience comprend plusieurs facettes. Elle s’adresse à la fois aux individus, aux collectivités et aux élus locaux qui sont en première ligne pour maintenir les fondamentaux de notre société : santé, alimentation, transport, gestion des ressources vitales, énergie, habitat. Loin de prôner le repli sur soi, les stratégies de résilience encouragent le partage, la coopération, l’autonomie créatrice et l’imagination de tous les acteurs locaux. Les auteurs de ce livre nous offrent une boussole qui pourrait s’avérer bien utile pour traverser ce siècle sans chavirer.

Ville et voiture
La ville du XXe siècle a été profondément imprégnée par la logique automobile, car la voiture a véritablement révolutionné les possibilités individuelles de déplacement et fortement inspiré aménageurs, urbanistes et architectes, de la grande échelle de la forme urbaine au détail de l’aménagement et de l’esthétique de l’espace public, jusqu’à atteindre une situation quasi hégémonique que les nouvelles contraintes économiques et environnementales exigent de repenser. Comment cette ville peut-elle évoluer avec une redéfinition du rôle de l’automobile, sans la stigmatiser, et un rééquilibrage des autres modes de déplacement individuels et collectifs et de leurs espaces respectifs ? La voiture a encore, très certainement, une longue vie au regard de sa souplesse inégalée, de l’accessibilité généralisée qu’elle offre et de l’attachement que les usagers lui témoignent. Mais elle semblerait avoir perdu en Europe la bataille symbolique et son usage se modifie déjà considérablement insistant davantage sur son rôle de service que sur sa possession. Elle deviendrait ainsi plus un outil qu’un symbole, plus un usage qu’une propriété. Redéfinir les rapports entre ville et voiture est à l’ordre du jour lorsque la mobilité croît et se diversifie ce qu’induisent les nouveaux modes de vie nomades et multiples. Dans les villes dessinées pour et par la voiture, l’enjeu est de créer un espace public d’abord conçu pour le piéton sans exclure cet instrument de flexibilité qu’est la voiture. Trois types d’espaces urbains contrastent quant à leur aptitude à organiser un meilleur équilibre entre urbanisme et transports : les centres urbains, les grands territoires et – l’entre-deux – la « ville intermédiaire ». La part de la voiture individuelle, ou du moins sa propriété, est-elle appelée à se réduire ? Quel impact cela aura-t-il sur l’espace public à toutes les échelles ? Cela touchera-t-il l’organisation des métropoles ? Autant de questions qui alimentent une réflexion riche, de nature à modifier sensiblement les modèles urbains ainsi que la gestion des agglomérations.

"Demain, jélève le haut ! surélévation pour ma maison"
Le CAUE de la Sarthe a invité les architectes, urbanistes, plasticiens, paysagistes et designers... à concevoir un projet répondant à de nouveaux besoins familiaux et sociétaux (agrandissement de la famille, recherche d’indépendance, accueil d’un grand-parent, télétravail, colocation, loisirs...).
88 projets sont parvenus au CAUE de la Sarthe.
Le jury s’est réuni le 12 mars dernier, les résultats seront dévoilés à l’occasion du vernissage de l’exposition le mardi 16 juin 2015 à 18h30. A cette occasion, le jury récompensera les projets lauréats sous forme de prix. 

"Maison individuelle et qualité urbaine"
Souvent associée à un monde de l’entre-soi, des territoires tout voiture, ou encore des consommations foncières excessives, la maison individuelle n’a pas bonne presse, apparaissant parfois même comme l’antipode du modèle urbain durable. Doit-on pour autant tourner le dos à cette production de masse quand la maison représente entre 50 % et 65 % de la construction neuve depuis presque quarante ans ? Plutôt que d’alimenter la critique, cet ouvrage engage une démarche pédagogique afin de mieux comprendre les tenants et aboutissants du développement pavillonnaire : l’impact territorial de la construction de maisons, ses mécanismes réglementaires, ses logiques d’acteurs, ou encore sa place dans le marché du logement. Il s’intéresse plus particulièrement aux opérateurs privés que sont aménageurs, promoteurs ou constructeurs,qui sont aujourd’hui les acteurs principaux de cette urbanisation par la maison individuelle.
Sans chercher à remettre en cause le modèle même de la maison, qui présente pour bien des Français une solution de logement intéressante,cette publication met en exergue les avancées possibles pour intégrer davantage de qualité urbaine à l’échelle des projets d’aménagement.
L’analyse de dix opérations d’habitat individuel mises en oeuvre par des opérateurs privés montre notamment en quoi les pratiques de ces professionnels sont aujourd’hui susceptibles d’évoluer vers des démarches plus intégrées, conciliant une meilleure contextualisation des projets, une maîtrise des coûts de sortie et une déclinaison opérationnelle d’objectifs d’aménagement durable.

Détails de maisons écologiques
La prise en compte de l'environnement dès la conception a profondément changé la manière de construire les maisons individuelles. Ainsi, les nouvelles exigences réglementaires imposent une étude approfondie du site d'implantation et une prise en compte des besoins des occupants en matière de bien-être, confort, efficacité énergétique, etc. Détails de maisons écologiques présente les étapes de conception, construction et aménagement de 22 maisons écologiques contemporaines parmi les plus originales et les plus réussies de l'architecture internationale récente. Chaque analyse de projet propose : - une description de la démarche conceptuelle et technique mise en oeuvre par l'architecte ; - des photographies d’ensemble ou de détail en couleur ; - des dessins et détails de construction (coupes verticales ou horizontales, axonométries) complétés par des légendes précisant notamment les dimensions et les matériaux utilisés ; - une synthèse des principales caractéristiques environnementales. Ce livre encyclopédique foisonnant d'exemples des plus créatifs s'adresse aux architectes et architectes d'intérieur, pour puiser des idées d'aménagement et les réadapter à d'autres projets. Il constitue également une base de données inédite de détails exploitables pour les promoteurs, ergonomes, designers d'espaces et étudiants.

Réhabiliter le périurbain
Avec le développement des modes de communication et de transports modernes, de la fragmentation de la famille et du boom des grandes surfaces commerciales, les modes de vie des habitants des zones urbaines se sont radicalement transformés. Le retour à la nature, la taille de l’habitation et l’accès à la propriété, difficile en centre-ville, sont quelques-uns des facteurs qui ont donné place à la périurbanité dans nos sociétés occidentales dans leur quête d’un mode de vie idéal et idyllique. Cet ouvrage mêlant réflexions autour du périurbain et photographies d’artistes contemporains, est une synthèse des interventions et des échanges qui ont eu lieu durant les deuxièmes Rencontres du Forum Vies Mobiles intitulées « Des mobilités durables dans le périurbain, est-ce possible ? ». Il est à prendre comme un exercice d’interprétation autour des enjeux relatifs à ces formes d’urbanisation contemporaines qui se développent à travers le monde, et surtout en Europe. Il est également l’expression des échanges et de la confrontation de regards entre des chercheurs, des artistes et des professionnels de l’urbain et des transports.

Où se cache la biodiversité en ville ?
90 questions-réponses pour comprendre les problématiques liées à la présence de la nature en milieu urbain. Les espaces verts en ville offrent aux citadins de multiples bienfaits et à certains animaux de nouveaux refuges. Mais quelles adaptations cette urbanisation suppose-t-elle de la part des plantes et des animaux mais aussi de la part de l’homme pour gérer certains envahissements ?

 

"Le projet du projet"
Les grandes évolutions économiques, environnementales et sociales que connaissent les sociétés urbaines sont en train de réorienter et de complexifier les pratiques des métiers de l’architecture et de l’urbanisme. En analysant exemples et études de cas, en s’appuyant sur la synthèse de diverses expériences pédagogiques et de recherches récentes réalisées en France, en Europe et en Amérique du Nord, l’auteur interroge et propose des pistes : quels sont les signes du changement
 ? Comment les concepteurs, à l’aune de l’impact de leurs réalisations sur la dépense énergétique et le réchauffement climatique, appréhendent-ils le monde avec ces nouveaux environnements ? Quelles nouvelles stratégies mettre au point ? Quels outils, quelles méthodes utiliser ?

"Une ville verte - les rôles du végétal"
Ce livre propose un état de l'art pluridisciplinaire et systémique de l'influence du végétal urbain sur sept enjeux du développement durable : la microclimatologie, la maîtrise de l'énergie, l'hydrologie, les ambiances, la qualité de l'air, l'empreinte carbone et la biodiversité. Chaque enjeu est évalué en fonction des techniques expérimentales et numériques mises en œuvre, et des résultats des différents dispositifs végétaux rencontrés en ville.

 

Les plantes exotiques - une réputation perdue ?
Après une longue période d’engouement pour les végétaux exotiques, avec une place privilégiée dans les parcs et jardins, certains courants de pensée contemporains semblent réticents à les promouvoir s’attachant en priorité à protéger les flores et habitats indigènes.
L’auteur, Yves-Marie Allain, après une longue carrière durant laquelle il a côtoyé les partisans et les opposants des mélanges de flores, analyse le problème de la diversité biologique en replaçant le monde végétal dans le temps géologique, puis dans celui des hommes.
Afin de ne pas nier le patrimoine végétal exotique, il suggère et préconise d'associer au regard biologique, le regard culturel.

"Trames vertes urbaines"
Les trames vertes sont des aménagements du territoire visant à reconstituer un réseau écologique cohérent, pourvu de réservoirs de biodiversité. Elles reposent sur la protection des habitats naturels et permettent aux espèces animales et végétales de circuler, de s’alimenter et de se reproduire. Elles ont aussi un rôle majeur dans le fonctionnement urbain et sa durabilité. Issues des lois Grenelle I et II, les trames vertes doivent être intégrées dans les documents de planification de l’État et dans les plans locaux d’urbanisme (PLU) depuis 2011. Richement illustré, ce guide propose une méthodologie de mise en œuvre des trames vertes en milieu urbain. Après avoir défini dans une première partie le concept de trame verte au regard de la réglementation, l’ouvrage présente dans la deuxième partie les résultats d’un programme de recherche coordonné par des urbanistes, écologues, sociologues, géographes et économistes. Ils reposent essentiellement sur une étude des écosystèmes de plusieurs villes françaises, comme Marseille, Paris, Angers, Nantes, Strasbourg, Montpellier ou encore Rennes.

ANDRE LE NOTRE EN PERSPECTIVES
Ouvrage de référence qui paraît à l’occasion du quatrième centenaire de la naissance de André Le Nôtre (1613-2013), ce livre est aussi le catalogue officiel de l’exposition « Le Nôtre en perspectives » organisée au château de Versailles , du 22 octobre 2013 au 24 février 2014. 

Réunissant les meilleurs spécialistes de l’histoire des jardins, des sciences et des techniques, mais aussi de l’histoire de l’art ou des institutions, cet ouvrage à l’approche transversale révise les idées reçues sur celui qui fut tout à la fois jardinier et dessinateur du roi, mais aussi contrôleur général des Bâtiments, jardins, arts et manufactures de Louis XIV, sur sa manière d’œuvrer en tant qu’architecte de l’espace, son rôle d’ingénieur, sa passion de collectionneur et l’héritage de ses conceptions, du XVIIe siècle jusqu’à nos jours.
Ses plus belles réalisations sont étudiées et illustrées ici aussi bien que le rôle de ses collaborateurs et l’impact de son œuvre sur la définition du modèle du jardin français tandis que celui-ci est replacé dans une perspective longue dans le temps et élargie dans l’espace, couvrant ainsi plusieurs siècles en Europe et au-delà.

Simone & Lucien KROLL, une architecture habitée
Lucien Kroll, né en 1927, formé à l’Ecole Nationale Supérieure de La Cambre, vit et travaille à Bruxelles, au sein de l’Atelier d’Urbanisme, d’Architecture et d’Informatique Lucien Kroll avec sa femme Simone, jardinière, coloriste, potière. S’il se définit autant comme architecte ou urbaniste que simple citoyen, c’est que l’architecture pour lui est une affaire de relations, liant les individus entre eux et à leur environnement. L’Atelier Lucien Kroll travaille depuis le années 1960 avec la participation des habitants, et dans le plus grand respect du contexte : la recherche du "sentiment d’habiter" étant tout simplement impossible sans la contribution de coopératives d’habitants.

La taille raisonnée des arbustes d'ornement
La méthode développée dans ce livre est basée sur la compréhension des principes de ramification et de floraison des plantes. Fruit d'une longue expérience de terrain, elle a pour but de respecter au maximum le végétal, tout en consacrant un minimum de temps à son entretien. L'auteur s'appuie systématiquement pour ses explications sur des dessins au trait d'une grande précision et des photos d'arbustes avant et après la taille.
 

La taille des rosiers
Connaître la manière dont poussent et fleurissent les rosiers permet de comprendre d'emblée les grands principes de la taille. Cette étape théorique nous semble primordiale avant d'adapter la taille à chaque type de rosier. Elle nous incite à observer davantage avant de passer à l'action.
Pourquoi tailler les rosiers ? Tailler un rosier consiste à supprimer une partie des rameaux pour maintenir sa forme, l'importance et l'éclat de sa floraison, son volume. Cela permet également de régénérer un rosier peu ou pas taillé qui ne fleurit plus beaucoup. Tailler est facultatif. A priori, la taille des rosiers n'est pas une nécessité absolue. Les espèces sauvages vivent et prospèrent depuis des millions d'années sans nécessiter le moindre soin, la moindre taille. Cependant, la presque totalité des rosiers de nos jardins sont le résultat d'hybridations très complexes qui exigent pour la plupart l'intervention du jardinier pour se pérenniser. Tailler préserve le rosier Un rosier peu ou non taillé, prend chaque année davantage de volume, possède de plus en plus de vieux bois, du bois mort et sa végétation s'affaiblit. Toutefois, certains rosiers vigoureux et notamment des rosiers botaniques, arbustes, paysagers ou lianes peuvent se passer de taille annuelle régulière, mais une taille de régénéra­tion plus ou moins importante sera un jour nécessaire (en supprimant partiellement la floraison pour un ou eux ans). C'est donc à vous de choisir si vous devez ou non tailler vos rosiers régulièrement, en fonction de vos préférences esthétiques et de votre souhait de voir se répéter des floraisons abondantes et régulières.

André Le Nôtre les arts des jardins à Chantilly : aux XVIIème et XVIIIème siècles
Véritable invitation à la promenade, André Le Notre et les jardins de Chantilly aux XVIIe et XVIIIe siècles restitue les splendeurs du parc du château depuis sa création jusqu'à l'époque du prince Louis - Joseph. De l'aménagement de l'entrée et de l'avant-cour du château à la création de fontaines. de cascades et de magnifiques parterres de fleurs. tableaux, dessins. plans et gravures nous font découvrir les secrets du travail effectué. Jardin préféré de Le Nôtre, Chantilly est de toutes ses créations. celui où l'eau tient la plus grande place. Mais le parc de Chantilly est avant tout un lieu de vie qui abrite, dès la deuxième moitié du XVIIe siècle. les divertissements les plus surprenants et devient, à la nuit tombée. le théâtre de splendides feux d'artifice. Tout est réuni pour le plaisir du prince et de ses invités : jeu de l'oie, labyrinthes et manèges participent au décor des jardins au même titre que les sculptures ou les architectures de treillages. C'est dans cet univers de fastes et de fêtes, que nous replongent de magnifiques tableaux, dessins. plans et gravures d'époque qui dépeignent ces jardins où tout était enchanté.

André Le Nôtre à Vaux le Vicomte : un nouvel art des jardins
Chef-d'oeuvre du XVIIe siècle, Vaux-le-Vicomte est un modèle d'harmonie entre architecture et paysage. Constitué à l'initiative de Nicolas Fouquet, surintendant des Finances de Louis XIV, le domaine est la création de trois des plus grands artistes du Grand Siècle : le dessinateur de jardins André Le Nôtre, l'architecte Louis Le Vau et le peintre-décorateur Charles Le Brun. Photographies, images d'archives et gravures d'époque nous plongent au coeur d'un chantier monumental. De l'achat des terres alentour aux grands travaux de terrassement en passant par le dessin subtil de chaque parterre, cet ouvrage retrace les différentes étapes de la réalisation de cette oeuvre de l'art et de la nature. A Vaux-le-Vicomte, André Le Nôtre a pour la première fois l'occasion de manifester toute l'étendue de son talent. Le plus célèbre des jardiniers paysagistes français y conçoit une oeuvre novatrice et ambitieuse, qui marque une étape décisive dans l'histoire de l'art des jardins.

 

"Vers une marche plaisir en ville"
Le XXIe siècle connaît un véritable renouveau de la marche urbaine. Partout dans le monde, à des rythmes différenciés, la question de la marche revient, véritable lame de fond sociétale, sur le front des politiques urbaines. Derrière la remise en question de nos mobilités, pointent les interrogations liées à la cohésion sociale, la santé et le bien-être, la durabilité, bref, l’urbanité au sens plein du terme : comment cohabiter, comment partager l’espace, comment synchroniser nos activités, comment faire in fine pour vivre ensemble ? Ce livre, abondamment illustré d’exemples en Europe et à l’étranger, vous invite, élu, technicien, concepteur... à porter un autre regard sur votre ville, ses rues, ses places, ses parcs, son réseau de transports, ses interfaces. 

"Ces patrimoines qui font territoire"
Dans la logique des réflexions que mène la Région Ile-de-France sur les questions liées au Grand Paris, à la région capitale ou aux logiques métropolitaines, le questionnement sur le rôle du patrimoine dans la construction du territoire doit s'approfondir. Le colloque dont les actes sont ici présentés avait pour but de montrer comment se construisent les territoires et leur spécificité, quels en sont les acteurs, comment les patrimoines sont porteurs de la profondeur historique, des lignes de forces géographiques, de l'épaisseur humaine des territoires et comment ils contribuent à construire une conscience territoriale. 

"La tentation du bitume"
Année après année, la campagne française disparaît sous la ville. Malgré les proclamations indignées et les législations vertueuses, la terre fertile se raréfie, les espaces naturels se morcellent, la ville s éparpille et se cloisonne, l'automobile s'impose comme unique lien social. Le phénomène, connu sous le nom d'étalement urbain, ne résulte pas seulement de la crise du logement et du désir d'accession à la propriété individuelle. Centres commerciaux, entrepôts, parkings, la ville étalée se nourrit d une économie opulente et d une société qui valorise le bonheur individuel, à court terme de préférence. Autrement dit, nous sommes tous responsables. Dans cet ouvrage enlevé et efficace, coécrit par un expert du sujet et un journaliste spécialisé, les auteurs brossent un tableau vivant et sans concession de la bataille inégale qui se livre entre la soif de bitume et les rares garde-fous susceptibles de contrer le phénomène. Tout est perdu ? Voire. Et si les crises qui se profilent fournissaient un sursaut brutal mais inespéré ?

"Reconquérir  les rues"
Pourquoi reconquérir les rues ? Parce que c'est là que se joue, sans qu'on en soit toujours conscient, une grande partie de la qualité de la vie dans une ville. Il y a des rues où l'on se sent bien, des rues vivantes - sans forcément être commerçantes -, où l'on se dit qu'on aimerait bien habiter et élever nos enfants. Et puis il y a des rues qui, à l'inverse, nous semblent mornes, stériles, désertes, et qui malheureusement sont devenues plutôt la norme dans notre pays. Pourquoi ? Est-ce inéluctable ? 
Dans ce livre, fruit de ses 30 années d'expérience d'architecte et d'urbaniste, Nicolas Soulier nous montre que ce n'est pas seulement une histoire de voitures (auxquelles on accorde souvent une place disproportionnée), mais surtout une histoire de cadre, qui permet à la vie " spontanée " de s'exprimer ; que cela tient souvent à des détails, des petites modifications qui, accumulées, peuvent avoir de grands effets. 

"Le coeur d'une ville hélàs !"
Votre ville "attend son tram" ? Vinci, Bouygues, Eiffage "aménagent votre cadre de vie" ? Une nouvelle Ligne Grande Vitesse "desservira bientôt votre région" ? 

Vous vous interrogez sur la nécessité de tels projets ? Sur leur coût environnemental ? 
Sur leur impact sur votre vie quotidienne ? Vous ne vous souvenez pas avoir été consultés préalablement à leur mise en oeuvre ? Lisez ce livre. Des millions de Français assistent ainsi chaque jour à la transformation de leurs territoires par ces "grands projets" dont la neutralité est plus que douteuse. Ce texte est le fruit des observations de l'un d'entre eux. 

Ville, campagne et nature
Le livre repense et nuance, par une vingtaine de réflexions issues du colloque, l’antithèse ville/campagne à laquelle est réduite trop souvent l’inspiration de George Sand, connue comme chantre d’un “Eldorado champêtre” et détracteur du dédale infernal de la ville assombri par l’ennui, la médisance ou la privation des “harmonies naturelles”. Parfois abhorré, Paris est aussi exalté comme mirage festif ou lieu d’accomplissement des énergies de l’histoire. L’antithèse entre ville et nature dialogue avec le couple que forment nature et culture. S’il arrive à l’art de copier la nature, il arrive à la nature de se muer en artefact par la magie du verbe.

Ecoquartiers en Europe
L'auteur a parcouru l'Europe en train et interviewé des architectes, des responsables de projets et des habitants, pour nous faire découvrir 10 écoquartiers sélectionnés pour leur pertinence environnementale.

L'isolation phonique écologique
Comment isoler de façon saine une chambre, le plancher ou les sanitaires, contre le bruit ? 

Avec des explications claires largement illustrées, ce guide technique présente les matériaux écologiques et leur mise en oeuvre. Un carnet d'adresses de fabricants ou importateurs inclus.

 

Le guide des économies d'énergie
Economiser l'énergie au quotidien, c'est devenu une priorié incontournable pour chaque foyer. Pour limiter l'effet de serre, réduire ses dépenses, diminuer le coût de la taxe carbone.

Construire en paille aujourd'hui
Ce livre nous emmène à la découverte de cet étonnant matériau, avec un tour du monde des maisons en paille, suivi d'un tour d'horizon des nombreuses manières de le mettre en oeuvre, pour isoler des murs ou une toiture, ou réaliser, en association avec la terre, des enduits ou des cloisons.

Habitat plume
Ce livre vous invite à revenir à l'essentiel, à alléger votre vie et votre habitat de toutes sortes de faux besoins. Il vous emporte sur les traces d'un habitat réduit, léger, démontable et facilement transportable, inspiré des constructions nomades. Un habitat où l'on n'accumule et ne thésaurise rien et auquel on ne consacre pas d'investissements importants.

Habitat groupé

Si la crise du logement vous concerne, si vous désirez retrouver de la convivialité et réduire votre impact sur la planéte, alors il est temps d'envisager l'habitat groupé. Ce mode de vie permet de respecter chaque espace privé tout en restaurant l'esprit de coopération qui existait dans les villages autrefois. Le principe est simple : il s'agit de mettre en commun des biens, des équipements ou des compétences...afin de créer un habitat écologique et chaleureux.

Nouvelles maisons économiques
Les quinze maisons présentées questionnent les idées reçues dont celle qui voudrait établir que l'architecte, lorsqu'il intervient dans le domaine de maison individuelle. ne peut oeuvrer que pour une clientèle aisée. Ce qui revient à déclarer que les contraintes budgétaires constituent un obstacle à la créativité ou qu'architecture et économie sont inconciliables. Or il n'en est rien. Au contraire, certains architectes estiment que travailler avec des budgets modestes fait partie de leur mission.

Vers la maison sans chauffage - 20 maisons BBC ou passives
L'énergie la moins polluante est celle que l'on n'utilise pas. C'est aussi la moins chère !  Or le chauffage représente en moyenne 75 % de l'énergie consommée par un logement.  Aujourd'hui des solutions existent pour réduire cette dépense. Une maison très basse consommation, parfaitement isolée, peut se passer d'une source conventionnelle de chauffage tout en offrant un grand confort. Ce livre s'adresse à tous ceux qui se demandent : comment dois-je construire ou rénover pour consommer le moins possible d'énergie ?

"Sols chaux & terre cuite, mode d'emploi"
Guide de mise en oeuvre des dalles et chapes à la chaux recouvertes de terre cuite. Il présente le pas à pas détaillé en photos de leur réalisation, depuis la pose d'un hérisson jusqu'à celle du revêtement. Il est accompagné d'aides au diagnostic et de précisions sur les formulations des mortiers.