Archi sur Site

Saint Thibault des Vignes-Résidence Solidarité

Dès 1970 aux lieux-dits les Glases-Les Clayes à Saint Thibault des Vignes (6500 hab.), au sud du bourg et du RD 634, une 50taine de familles de gens du voyage se sédentarisaient : 20 d’entre elles adhèrent au projet communal 2007 de produire des logements en dur améliorant leurs conditions de vie. Sur foncier, pour partie communale et familiale à remembrer, le programme « cousu main » vient initier celui plus vaste des 450 logements de la ZAC centre bourg à venir. Aléas liés à la maîtrise foncière, 1ère étude de définition 2009, rationalisation des espaces viaires de la ZAC en accord avec Seine et Marne Aménagement, travail étroit au sein d’une MOUS entre les familles, la Rose des Vents, la Ville, Trois Moulins Habitat et Mod-Hus Architectes aboutissent à la livraison de 20 maisons en 2015.
Les logements, leurs tailles et répartition étudiés selon la composition des familles, leurs affinités et réflexes de vie en communauté sont desservis par la rue de la Solidarité bouclant en sens unique les chemins des Clos St Père et de la Tête Noire. Du 3 au 5 pièces, chaque foyer s’implante en limite séparative d’un lot privatif de  280m2 et s’isole du voisin par l’enfilade parking privatif et aire d’accueil en grave mignonette de la caravane familiale. Des haies séparatives assurent l’intimité des terrasses arrières disposant d’un abri vélo et poussette habillé de Trespa Care gris comme le portail. Espaces verts engazonnés et plantés, parkings visiteurs et voirie en enrobé, chemin piéton en stabilisé renforcé et candélabres sur mat qualifient les espaces extérieurs. Les logements déjà supérieurs aux normes PLAI sont de plus évolutifs par l’accueil possible d’une chambre en toiture terrasse.
Les maisons locatives, volumes R+1 et R+1+édicule ponctuel en zinc sur toit terrasse s’implantent à l’alignement de la voie nouvelle. La maçonnerie, brique monomur, enduite décline une palette colorée du beige au brun foncé. Chaque RDC côté rue surligne son plancher haut par une casquette en zinc. Un muret technique en « L » et la tache de couleur de la boite aux lettres guident vers le seuil d’entrée latéral protégé par un auvent de zinc. Les toitures terrasses ourlées d’un garde corps métallique réceptionnent des panneaux solaires pour eau chaude sanitaire, modulable selon les besoins de chaque famille bénéficiant enfin à demeure d’espaces sanitaires chauffés accessibles facilement dans un habitat sain et isolé.

Mauregard- Hôtel les herbes folles

Au coeur de Mauregard, village de 320 habitants, un terrain privé 1/2 ha inscrit dans l'enceinte d'une ferme en activité s'ouvre à un complément de diversification après la transformation réussie d'une grange en maison d'ôtes. Enjeu double: penser une valorisation patrimoniale acceptable sous les courbes de bruit de l'aéroport de Roissy, voisin de 5 Kms et parfaire une opération d'intensification urbaine dans le respect du site. Résultat: un hôtel salle de réunion et restaurant qui se démarquent de l'offre hôtelière des grandes chaines présentes sur la zone aéroportuaire.

Les architectes répondent au souhait identitaire du propriétaire en s'appuyant sur le passé industriel et agricole du lieu: reprise des codes de l'architecture traditionnelle.

-Prime donnée à l'existant en revisitant pour ses valeurs patrimoniales et de repère l'ancienne distillerie de betteaves implantée à l'alignement de la rue de l'Eglise: création du ba à vin.

-Préservation de l'homogénéité initialedu corps de ferme: implantation identique aux bâtiments détruits des 2 ales nouvelles (R+1 et R+2) acceuillant les chambres et enserrant un atrium coouvert par une grande verrière métallique.

-L'interprétation des modénatures, rythmes et matériaux du corps de ferme accrochedes cadres en bois aux fenêtres des façades tant sur rue que sur jardin.

Champs sur Marne - Celeste Datacenter Marilyn

Celèste, fournisseur d'accès à internet haut débit dédié aux PME s'est associé à Enia architectes pour développer le concept Marilyn, un datacenter économe en énergie et en foncier. La très haute performance environnementale du projet, protégé par un brevet est en complète cohérence avec le site choisi d'implantation : une parcelle de 1800m2, au coeur du cluster Descartes Ville Durable, délimitée au Nord par la rue Einstien, voie urbaine de la ZAC de la Haute Maison et au Sud par l'autoroute A4. Marilyn participe étroitement de la vocation e la Cité Descartes d'oeuvrer en faveur du développement de l'économie durable et des technologies vertes.

Magny-le-Hongre - École Simone Veil

Magny le Hongre 329 habitants en 1989, 6640 habitants en 2013 est l'une des 5 communes du Val d'Europe Agglomération qui termine son développement imposé par l'opération d'intérêt national. Avec plus de 1300 élèves du primaire, le quatrième équipement dédié aux élémentaires du secteur Nord de la ville s'est imposé. Dans un contexte pavillonnaire, la parcelle de 14 138m2 s'adosse au Nord sur un bois protégé et s'incline d'Ouest en Est entre les côtes NGF 100 et 97. Le bâti s'implante entre un affluent du ru de Lochy au Sud doublé par la voie d'accès Boucle des 3 ormes et une mare réhabilitée au Nord.
Le maître d'ouvrage fait un choix écologique d'importance en préconisant le matériau bois. Les architectes optent pour une démarche HQE et un aménagement du site laissé le plus naturel possible et s'associent à un bureau d'études pour une réponse en conception globale d'enveloppe bois pré-usinée alliant exigences thermiques et acoustiques ainsi que celles de la réglementation feu. Résultat : deux élégants coffrets en bois, rdc et toitures terrasses végétalisées dessinent un U protégeant la cour de récréation ouverte au nord vers le bois protégé. Une légère cassure altimétrique et géométrale introduit une articulation entre les deux coffrets en accompagnement de la courbure de la voie d'accès. L'ensemble est implanté sur un socle de béton revêtu de pierre distribuant à la côte NGF 100, les éléments du programme. Des modules préfabriqués et fermés intègrent l'isolant dans les ossatures bois des murs verticaux et des caissons de toiture horizontaux. En façade, jeux de bardage bois ajouré vertical ou plein à lames horizontales utilisant le mélèze naturel sans traitement.

 

Chauconin-Neufmontiers - Institut des métiers et de l'Artisanat

Img 6475

Le nouvel équipement relève de l'Université Régionale des Métiers et de l'Artisanat (URMA) d'Ile-de-France. Au sein de la 1er phase de 79 ha du Parc d'Activités du Pays de Meaux, l'IMA occupe les 5ha de l'ilot 3. Sur les hauteurs du plateau Ouest de l'agglomération en connexion directe avec l'A140 et La RN3 , l'ensemble bénéficie d'une situation géographique favorable à l'émergence d'un mix compétitif. Quatre piliers confortent le Pays de Meaux comme pôle économique majeur de l'Est francilien: commerce, PME-PMI artisanat, formation-recherche.

Torcy - Collège de l'Arche Guédon

L'Arche Guédon et le Luzard, premiers quartiers des années 70 de Marne la Vallée sont en pleine requalification au titre du NPNRU. La reconstruction du collège de l'Arche Guédon participe de ce renouveau qualitatif. Une partie du parc du Ru Maubuée et de l'espace sportif préexistant constituent le terrain d'assiette du nouvel équipement. Le parti pris architectural combiné à la déclivité des lieux, ménagent des vues sur le parc et sur l'étang.

Melun - Groupe scolaire de l'Almont

L'Almont est l'un des 4 quartiers des hauts de Melun retenus dans le programme de renouvellement urbain lancé en 2009: la requalification du site scolaire accompagne les objectifs recherchés de réduction des inégalités sociales et de développement de l'attractivité des territoires concernés.

L'ouverture sur le quartier se traduit par la création, dans le dénivelé de 6m, d'un mail piéton accrochant au Nord et en point bas la nouvelle maternelle accessible depuis la rue Pierre Brosssolette et au Sud depuis la rue Jean Moulin, le bâtiment réhabilité des élémentaires.

Melun - Conservatoire de Musique et de Danse "Les Deux Muses"

Le nouvel équipement inauguré le 21 Juin 2014 est situé dans les hauts de Melun, au coeur de la zone urbaine sensible et des quartiers intéressés par le programme de rénovation urbaine. Cette localisation vient répondre à l'enjeu de transformation de l'image et du cadre de vie d'un quartier regroupant 42% des logements sociaux de la ville et favorise dans un souci d'équité sociale les diverses formes d'expression artistique.

Les architectes François Defrain et Olivier Souquet (agence De-So) ont ajuté un signal urbain au programme de requalification des hauts de Melun. Un parvis d'accès au conservatoire fait le lien avec le tissu hétérogène alentour et livre un hall d'entrée unique en pivot d'un programme dense: à l'Ouest la salle de concert de 80 Places marque la frontalité de l'avenue Georges Pompidou, à l'Est dans un volume étiré percé d'un Patio prennet place les salles de cours et de répétitions et les locaux administratifs.

Les architectes ont choisi "des matières qui allient surfaces absorbantes et réfléchissantes, porosité minérale et brillance métallique, solidité et apparente fragilité. Une tentaive de transposition de la musique à l'architecture".

Serris - Médiatéque du Val d'Europe

Au coeur du centre urbain du val d'Europe entre la gare RER A de Serris et le centre commercial régional, les architectes Paul Chemetov et Borja Huidobro sont venus ancrer, place d'Ariane, la tête de pont du réseau des bibliothèques du SAN du Val d'Europe. Equipement fédérateur du réseau inauguré en 2007 et équipement culturel de centralité à l'échelle de la ville nouvelle, la médiathèque s'adresse de par ses collections et ses modes de médiation à un public diversifié dépassant les limites géographiques du Val d'Europe.

Pantin - Centre National de la Danse

A proximité du Parc de la Villette, l'architecte Jacques Kalisz conçoit en 1965 la future cité administrative de la ville de Pantin logée dès 1972 dans un "monolithe minéral" planté en bordure du canal de l'Ourcq. L'oeuvre initiale revisitée par les architectes Antoinette Robain et Claire Guieyesse abrite depuis 2004 le Centre National de la Danse

Château-Landon - Espaces publics

Conception d'un schéma de référence global à l'issue d'un diagnostic poussé de l'existant, réalisation des travaux par tranches selon le plan de référence général, gestion du stationnement à l'échelle de la centralisé, prise en compte sur l'espace public de l'accessibilité PMR des commerces, réponses du projet aux éco-conditionnalités des aides départementales, intégration de toutes ces données aux contraintes patrimoniales du site... 
La visite a réuni autour des aménagements les acteurs impliqués: Maîtrise d'ouvrage et ses conseils, maîtrise d'oeuvre, entreprises, riverains et usagers, afin de comprendre les points clefs d'un processus d'aménagement pertinent.

Roissy-en-Brie - Bibliothèque Aimé Césaire

Au nord du centre ancien de Roissy-en-Brie, s'est implantée une ferme seigneuriale, dénommée ultérieurement ferme d'Ayau. La municipalité acquiert les lieux en 1977 pour les dédier à un centre culturel. Cette reconversion, réalisée par tranches, a permis de conserver l'ensemble des bâtiments, ordonnés autour d'une grande cour centrale. La bibliothèque / médiathèque vient achever cette réhabilitation avec la transformation de la dernière aile ouest du quadrilatère. Côté cour, les volumes et l'image de la ferme briarde ont été conservés, côté jardin, une extension contemporaine faite d'une charpente et de brise-soleil en bois inspirée des séchoirs agricoles s'adosse à l'existant. Cette extension vient en résonnance avec l'existant par son profil et la conservation des ouvertures et des vues sur l'extérieur. Les planchers existants en bois ont été remplacés par un plancher mixte acier béton "cofradal 200". Ce dispositif constructif permet à la fois de traiter de grandes portées, l'acoustique, la thermique et la résistance au feu. L'extension contemporaine est une double façade constituée d'une succession de filtres : brise-soleil en bois pour tempérer les effets du soleil, façade en polycarbonate translucide sur soubassement béton pour filtrer la lumière et enfin l'ensemble poteaux-poutres bois pour donner à voir la structure. Orienté à l'ouest, l'espace bénéficie d'une ventilation double-flux par puits canadien. 

Champs sur Marne - IFSTTAR

La cité Descartes accueille sur près de 7 ha le pôle Scientifique et technique Paris-Est.
Au sein de ce pôle d'excellence et d'innovation dédié aux défis de la ville durable a vu le jour dès la fin 2012 le projet immobilier "Bienvenue".
Marqueur de l'engagement de l'État dans la mise en oeuvre du Grenelle de l'environnement, le bâtiment "bienvenue" voisine avec l'école des Ponts ParisTech/ENSG et le bâtiment Coriolis tous les trois tournés vers la recherche et l'expérimentation.
Le projet de l'agence d'architecture Jean-Philippe Pargade et du bureau d'études SNC Lavalin, lauréats du concours international lancé en janvier 2008 répond à une triple ambition : une démarche urbaine et paysagère, une architecture fonctionnelle et évolutive, une démarche ambitieuse certifiée HQE.

Chessy - Bourg et extension Sud

Depuis 1992, date d'approbation de la ZAC de Chessy, l'extension du bourg est prévu au Nord et surtout au Sud de la RD 934. Le développement urbain du village se poursuit de nos jours à l'est, selon 4 grands principes: 
- la création d'un nouvel axe nord-sud. 
- le prolongement vers l'est de l'axe piétonnier, destiné à relier le parc du Bicheret au futur jardin public des nouveaux quartiers. 
- le futur centre ville, prenant appui sur la centralité villageoise. 
- le maintien dans l'urbanisation de la ZAC de l'axe entre la statue de Cornélius et le château de la Belle au Bois Dormant dans le parc de Disney. 
L'ensemble de ces principes se met en place progressivement et répond à la volonté de la mixité programmatique présente dès les premières opérations de logements."

Fontainebleau - Village de la Faisanderie

Archi sur site est une opération organisée par le CAUE 77 de façon à promouvoir la qualité architecturale, en comprendre les conditions, les difficultés, les réussites, au travers du témoignage des maîtres d'ouvrage et des maîtres d'oeuvre. Les foyers de Seine-et-Marne, entreprise sociale pour l'habitat, et le cabinet A003, architectes de l'opération, nous font découvrir la réhabilitation de 358 logements, commerces et service qui apportent une mixité résidentielle à ce quartier de Fontainebleau. Film réalisé par le CAUE77.