2017-2018

Vacance des lieux et urbanisme temporaire: territoires et enjeux urbains

Ecran accueil

30 Novembre 2017

Si toute ville est, de façon permanente, en situation transitoire, marquée par les ravaudages du tissu bâti et les épisodes de renouvellement, le contexte de crise des dernières décennies a provoqué des situations urbaines non maitrisées.

La désindustrialisation a engendré le développement de nombreuses friches et d’espaces vacants. L'étalement urbain ac ontribué à la déprise agricole dans les franges des agglomérations en compromettant la qualité des paysages et la vocation agricole de grands territoires. Dans ce contexte, des occupations temporaires s’yinstallent et, aujourd’hui, de nombreuses initiatives visent, sur des terrains ou des bâtiments inoccupés, à réactiver la vie locale de façon provisoire lorsque l’usage du site n’est pas encore dédié, ou le temps qu’un projet se réalise.

Ces  moments de passage entre un délaissé urbain et un possible projet urbain à l’avenir, évoquent un «urbanisme transitoire», s’installant dans des espaces «en attente» et s’implantant à différents endroits, et à divers moments des transformations urbaines.

Selon les typologies d’espace, ces délaissés urbains constituent des opportunité surbaines et immobilières. En Ile-de-France, plus de 70% des initiatives de ce genre sont initiées dans un contexte où un projet urbain est envisagé (ZAC,PNRU..).
Le principal intérêt des usages temporaires repose sur le fait qu’ils influent sur la valeur d’échanges des espaces concernés, et peuvent préfigurer le projet à venir.
Au contraire, dans des territoires en crise, les espaces vacants témoignent des contraintes financières qui pèsent sur les politiques urbaines et la recherche des bons référentiels de développement.
Il reste que de nouveaux acteurs émergent pour expérimenter de nouvelles offres et des acteurs traditionnels de l’aménagement se positionnent sur de nouvelles missions de maitrise d’ouvrage.
Pourautant, et face à la diversité de ces contextes territoriaux, les occupations temporaires constituent-elles denouvelles manières de faire et de requalifier la  ville? Permettent-elles, et à quelles  conditions, d’accélérer la réalisation de projets, d’en favoriser l’appropriation sociale et d’optimiser l’usage du foncier disponible dans l’espace et dans le temps?
 
Références bibliographiques
- CHALINE Claude, La régénération urbaine, Paris Presse Universitaire de France, 1999, p3
- DIGUET Cécile, ZEIGER Pauline, COCQUIÈRE Alexandra, "L'urbanime transitoire: Aménager Autrement" Note rapide n°741, Institut d'Aménagement et d'Urbanisme d'Ile-de-France, février 2017, p1
- "(...) l'urbanisme temporaire est une nouvelle manière de faire et requalifier la ville, en réinventant des modes et des usages". Propos de Jean-Louis Miisika, Adjoint à la Maire de Paris, chargé de l'urbanisme, Meet-up Urbanisme temporaire au Pavillon de l'Arsenal, 24 novembre 2016
-Région Ile-de-France, Appel à manifestation d'intérêt, Dispositif régional de soutien aux initiatives d'urbanisme transitoire, Réglement d'intervention, période 2016-2017, p.2
-VINCENT Agathe, L'urbanisme transitoire, du délaissé à l'attractivité, les temporalités de la fabrication de la ville, Mémoire de Master 2 Urbanisme et Aménagement parcours Développement Urbain Intégré, sous la direction de Nadia ARAB, École d'Urbanisme de Paris, 2017.

 

Espaces vacants: un nouveau problème pour l'urbanisme

    Yoan Miot maître de conférences, école d'Urbanisme de Paris, Latts - UPE

   Nadia Arab, professeur École d'Urabnisme de Paris Lab'Urba -UPE

Etat des lieux de la vacance en territoires urbains et périurbains

l'expérience de Plateau urbain: résorber la vacance, soutenir la créativité.

Franck Faucheux Ingénieur-architecte, expert auprès de "plateau urbain" et

Paul Citron Urbaniste-géographe cofondateur de l'association "plateau urbain"

Etat des lieux de la vacance commerciale

      Pascal Madry Urbaniste-chercheur, directeur de l'institut pour la ville et le commerce.

 

 

Déprise urbaine dans l'agglomération de Lille Roubaix Tourcoing

 

      Jérémie Aufrère chargé d'études, agence de développement et d'Urbanisme de Lille Métropole.