19 Logements à Vert-Saint-Denis (2005)

Dans ce tissu pavillonnaire hétéroclite, le maître d’ouvrage, bailleur social, et la commune ont saisi l’opportunité de créer un cheminement piéton perpendiculaire à la voirie, de façon à implanter les nouveaux pavillons autour d’un mail planté en cœur d’îlot. La qualité paysagère et architecturale de cet ensemble inspiré des cités jardins des années 30 a clairement pour objectif de privilégier un mode de vie convivial basé sur l’appropriation des espaces communs. Comme un dessin d’enfant, chaque maison se réduit à sa plus simple expression. Sous la toiture à double pente (fixée au POS), le pignon forme la façade. Une couverture d’acrotère en aluminium naturel façonné en usine souligne l’arête vive du toit et assure l’étanchéité. L’opération ne comporte pas de gouttières en façade, les chéneaux s’évacuent par des descentes intérieures. Les enduits se déclinent en trois teintes, le bois est omniprésent sur les volets et portes coulissants et couvre entièrement la façade d’une maison par trame. Un léger décrochement dans l’alignement de chaque trame préserve l’individualité des pavillons mitoyens. Leur façade arrière s’ouvre sur un jardinet privatif. Le large cadre de béton qui entoure la baie du séjour fait office de banc ou de table au gré des occupants. Les 7 maisons de 4 pièces disposent d’un cellier individuel, tandis que les 6 maisons qui comprennent des logements de 2 et 3 pièces disposent d’un local collectif. Réalisée en béton désactivé, l’aire de stationnement des véhicules s’intègre discrètement au long de la voie de desserte. Le partenariat sans faille avec le maître d’ouvrage est pour beaucoup dans le succès de cette réalisation très soignée.

Vidéo précédente Retour Vidéo suivante