Maison familiale à Couilly-Pont-aux-Dames (2005)

Sur ce terrain boisé, au pied de l’église et au cœur du village mais sans voisin immédiat, Jean-Baptiste CARRERE a fait le choix de la simplicité : la maison se rapproche de la nature par ses ouvertures comme par ses matériaux. C’est pourquoi la composition architecturale allie trois types de structure : la maçonnerie traditionnelle, le métal contemporain et le bois intemporel. En hommage à l’église classée du XIIIème siècle, dont le chevet évoque le tableau de Van Gogh, la maison développe son volume comme une vaste nef de 7 mètres de large, au plan libre, sans mur porteur intérieur. Le principe de construction est basé sur une triple enveloppe. Comme un vêtement, la première peau opaque en maçonnerie protège. Comme l’épiderme, l’ossature bois implantée en léger retrait permet les échanges. Au cœur vient le vitrage qui assure la transparence. La structure métallique rythme la façade sud, largement ouverte, tandis que la façade Nord sur rue se veut compacte. L’espacement des poteaux métalliques, gris comme le tronc des hêtres, répond aux contreforts de l’église. La pierre de pays en soutènement et la grande toiture à double pente, sans percement, revêtue de petites tuiles, s’intègrent au site. Sous son débord de 60 cm, le toit ménage un passage extérieur et abrite un vaste auvent. A l’intérieur, de vastes pièces à mezzanine, ouvrant au sud, dans une ambiance lumineuse, de pierre et de bois. Et 4 mètres de couloir seulement !

Vidéo précédente Retour Vidéo suivante