65 LOGEMENTS SOCIAUX À SAVIGNY-SUR-ORGE

Ce projet de 65 logements sociaux, répartis en plusieurs groupes résidentiels sur une très longue parcelle de 9 000 m2 orientée Est/Ouest le long de la rue de Longjumeau, s'intègre avec justesse dans un site arboré dont il respecte le patrimoine végétal.

© J&A Harari

« Nous avonsassujetti toutes les dispositions géométrique et volumétrique du projet» nous ont raconté Aline et Jean Harari, architectes de l'opération « et l'avons protégé pendant toute la durée du chantier ».

Cette attention vis à vis du contexte n'est pas la seule qualité environnementale de l'opération : outre les 9 maisons individuelles, entièrement construites en charpente bois (massif, LC et CLT) et ossature revêtue d'un bardage douglas argenté, les autres constructions, 3 immeubles collectifs de R+2 + 4 groupes de logements intermédiaires (forme d'hybridation entre individuel et collectif, avec des logements collectifs superposés dotés d'accès et d'espaces extérieurs individuels) font appel à un système constructif mixte, béton de structure (voiles et planchers) et enveloppe ossature et bardage douglas. Afin d'éviter le vieillissement du bois qui a souvent nuit à la cause de l'emploi du bardage en bois naturel, tous les bardages ont été traités par une imprégnation gris-argenté de façon à prévenir et à contrôler le processus de vieillissement du bois (pré-vieillissement).

De plus, le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire sont assurés par une chaufferie collective bois (énergie renouvelable) disposée au centre du terrain.

D'un point de vue de l'usage, on peut saluer l'initiative du bailleur 3F qui a intégré dans le programme le retour, au sein d'une opération de logements sociaux, d'un local collectif à l'usage des résidents PMR (Personnes à Mobilité Réduite) accueillis dans 9 studios adaptés tous de plain pied.

« Nous avons tenu à s'assurer que l'implantation de chaque entité du projet soit rigoureusement réglée dans un rapport de proximité qui préserve l'intériorité de chaque habitation » précisent les architectes « tout en dotant les espaces interstitiels communs des meilleures qualités spatiales et paysagères ».

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET

Opération de 50 logements « les Chemins de l’Écrin » à Saint-Michel-sur-Orge
CAUE 91