LES RENCONTRES DE LA RURALITÉ

ORGANISÉES PAR LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE L'ESSONNE

Plus de 70 élus ainsi que 3 des 5 sénateurs essonniens, Jocelyne Guidez, Jean-Raymond Hugonet et Olivier Léonhardt, étaient présents le vendredi 29 mars 2019 aux Rencontres de la Ruralité, organisées par le Conseil départemental de l’Essonne à Avrainville (91).

A cette occasion, le CAUE de l'Essonne a présenté ses projets de permanences architecturales et de formation pratique à destination des acteurs du territoire essonnien.

© C. Stacchetti - Le Triangle Vert - CAUE 91

L'Essonne offre un cadre de vie exceptionnel, aux lisières de la métropole parisienne. « La ruralité a la cote », souligne Romain Tabau, de la Banque des territoires. Pourtant, comme l’a fait remarquer le sénateur Jean-Raymond Hugonet, les élus du sud Essonne se sentent souvent délaissés : difficultés d’accès, de connexions, manque de services publics.

Ces rencontres ont permis des échanges riches et ouverts. Elles ont débuté avec la présentation de la politique départementale et du territoire de la ruralité ainsi que des dispositifs d’aides, par Guy Crosnier, Président délégué en charge de la ruralité et du monde agricole, accompagné de témoignages d’élus.

Sandrine Gelot, Vice-présidente déléguée à l’insertion, à la cohésion sociale, à la politique de la ville et du logement, a ensuite exposé l’intervention du Conseil départemental en matière de politique habitat sur le territoire du sud Essonne. Il se trouve que le CAUE de l'Essonne est intervenu, auprès d’Essonne Aménagement et de bailleurs, en tant que partenaire du Département sur ces sujets.

Nous avons présenté deux projets aux élus des communes rurales, notamment du sud Essonne : une offre de permanence architecturale, et un module de formation pratique pour les services des collectivités.

Nous avons travaillé avec notre Conseil d’administration pour imaginer ces deux offres au plus près des besoins du territoire. Les élus présents aux Rencontres de la Ruralité en ont eu la primeur ! Nous sommes partis du constat que les habitants du sud Essonne profitent peu du service spécifique porté par le CAUE au titre du conseil aux particuliers. C’est ce que nous ont confirmé les élus présents : « Evry, c’est vraiment trop loin, difficilement accessible »...

Nous avons donc décidé de délocaliser notre service.

Nous proposons des permanences assurées par des architectes, sur ces territoires ruraux, à raison de 1,5 jour par semaine. Les modalités d’application sont encore à préciser, notamment sur le recrutement des architectes et les lieux de permanence, de préférence en réseau avec les partenaires déjà présents comme les ALEC ou l’ADIL. Des pistes ont d’ores et déjà été proposées par Madame la sous-préfète Florence Vilmus et par les élus du département pour accueillir les architectes du CAUE.

Pour répondre aux demandes des communes, nous avons construit un module de formation pratique, en deux jours, adapté aux territoires et accessible en adhérant au CAUE. Cette formation, en phase de finalisation, sera présentée début juin à notre Assemblée générale pour délibération. Lors de ces Rencontres, nous avons lancé un appel aux collectivités volontaires pour tester le dispositif avec nous.

Comme l’a souligné notre Conseil d’administration, le CAUE de l’Essonne a aujourd’hui plus que jamais un rôle à tenir comme service public départemental de proximité sur l’ensemble de ses compétences: architecture, urbanisme, environnement et paysage !

 

 

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET