Rencontre

LE SOL, UNE VALEUR SÛRE !

ZÉRO ARTIFICIALISATION NETTE ? L’URBANISATION EN QUESTION - 1/3

Le lundi 6 décembre 2021
14h15 à 17 h30

L’heure est venue, pour l’ensemble des acteurs de l’aménagement, de le considérer comme une matière vivante et de le préserver ! Le sol au coeur de la saison 2021-2022 des après-midi d'études à l’École d’architecture de la ville & des territoires Paris-Est 

Il est piétiné, foulé, labouré, cultivé, imperméabilisé, artificialisé, déplacé, malmené, ignoré, méprisé. Il est un socle qui participe à la vie sur terre. Il est aussi précieux à la santé humaine que l’air que nous respirons, que l’eau que nous buvons. A l’aune de l’objectif Zéro Artificialisation Nette (ZAN) de la loi Climat et résilience du 22 août 2021, le sol s’apprête à faire sa grande entrée dans le droit français pour son intérêt environnemental. Voici donc l’opportunité de prendre en compte les sols en tant que milieux et non plus seulement comme des surfaces, au-delà de leurs valeurs économiques et patrimoniales notamment.

Le sol porte le cycle de la vie et de la matière organique. On y enterre nos morts, on y ancre les fondations des bâtiments que nous habitons, il est un espace de production de ressources vitales (nourriture, antibiotiques, etc.), on en extrait nos matériaux de construction, il est utile à la filtration des eaux, il est aussi un espace de stockage de gaz à effets de serre ; Enfin, et bien au-delà de nos besoins, il est porteur  d’une biodiversité aux richesses inestimables. Mais alors qu’elle entre dans la loi, cette entité demeure mal connue, et ses acceptions varient : élu, citoyen, écologue, agronome, géologue, ingénieur, paysagiste, urbaniste, architecte, chacune et chacun porte « sa » définition du sol.

Prenant acte de l’impact de nos aménagements sur les sols et des menaces écologiques dont ils sont responsables, ce séminaire en trois temps a pour but de s’attacher à reconnaitre une valeur au sol, pour les bienfaits et les services qu’il rend à notre société aussi bien que pour lui-même. 

L’heure est venue, pour l’ensemble des acteurs de l’aménagement, de le considérer comme une matière vivante et de le préserver.  De mieux le connaitre pour ne plus le négliger, afin de le révéler dans tous ses potentiels et de mieux le protéger, de penser un urbanisme économe, de densifier les constructions. L’heure est aussi venue de désartificialiser les sols, de les restaurer, de les dépolluer, de les renaturer, afin de permettre la reconquête de la biodiversité et l’adaptation au changement climatique.

Les rencontres qui rythmeront l’année universitaire évoqueront toutes ces approches en trois temps :
- 1/3 « Zéro Artificialisation Nette ? l’urbanisation en question », le lundi 6 décembre 2021
- 2/3 « Les sols sont-ils valorisables ? », le lundi 7 mars 2022
- 3/3 « Travailler avec le vivant », le lundi 9 mai 2022.
 

PROGRAMME DU 6 DECEMBRE 2021 : 

14 h15    Accueil du public - Grand amphi Éav&t 


14 h 30    Propos introductif

    « Prendre en compte la valeur du sol dans les documents 
    de planification »
    o Maylis Desrousseaux, maître de conférences, laboratoire Géomatique et Foncier, CNAM-ESGT.


15 h 30    Table-ronde

    « Zéro Artificialisation Nette ? l’urbanisation en question » 
    En présence de Maylis Desrousseaux
        
    « Construire une stratégie d’aménagement à partir de la nature des sols : L’Atelier des Territoires Eau et 
    Aménagement du Grand Auxerrois  » 
    o Atelier Georges, urbanistes et paysagistes mandataires.  

    « Mobiliser le foncier à l’aune du ZAN » 
    o Judith Cubertafond, Directrice de la Transition écologique, Établissement Public Foncier Ile-de-France.

    « La régénération urbaine des franges des villes, bourgs et villages ; programme d’habitat à Chamarande (91) » 
    o Arnaud Pautigny, Président de GEOTERRE, aménageur.


16 h 30    Débats-échanges avec la salle

17 h 30    Clôture de l’après-midi

PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE
Application des gestes barrières fortement recommandée

 

Ces rencontres sont destinées aux étudiants, aux professionnels et aux élus. Elles font intervenir en vue de débats et d’échanges avec la salle et sur une grande demi-journée des scientifiques, universitaires, praticiens spécialistes, acteurs de terrain et témoins.

Les tables-rondes sont coorganisées dans le cadre du DSA d’architecte-urbaniste par : l’École d’architecture de la ville & des territoires Paris-Est et le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de Seine-et-Marne avec l’Université Gustave Eiffel représentée par l’Ecole d’urbanisme de Paris, le Département de génie urbain, et l’Unité mixte de recherche «Architecture, urbanistique, société : savoirs, enseignement, recherche» (AUSser), l’École des Ponts ParisTech et le DSAA Alternatives urbaines du Lycée polyvalent Adolphe Chérioux de Vitry. 

 

Comité technique
CAUE 77 : Marianne Souq et Ann Carer
Éav&t/OCS : Frédérique Mocquet
UMR-AUSser/IPRAUS : Anne Grillet-Aubert DGU : Bruno Barroca, Margot Pellegrino
EUP : Martin Vanier, Stéphane Mercier
ENPC : Laurence Dodin
DSAA Alternatives Urbaines : Christophe Laurens

Renseignements auprès du CAUE 77  
accueil@caue77.fr  / 01 64 03 30 62
 

separateur

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Type d’action : Rencontre
  • Public : Élus, Professionnels, Enseignants, Étudiants, Agents des collectivités
  • Date : Le lundi 6 décembre 2021
  • Horaires : 14h15 à 17 h30
  • Contact : CAUE77
  • Téléphone : 01 64 03 30 62
  • E-mail : accueil@caue77.fr
  • Tarif : Gratuit , sur inscription avant le 1er décembre 2021. Pass Sanitaire obligatoire -
  • Organisé par : Caue 77
  • Lieu de la manifestation :
    Avenue Blaise Pascal 77420, Champs-sur-Marne
    Avenue Blaise Pascal
    77420, Champs-sur-Marne
    Voir sur google map
separateur

SUR LE MÊME SUJET

separateur

MANIFESTATIONS À VENIR

separateur
separateur