N20. LA RÉSERVE NATURELLE RÉGIONALE DU GRAND VOYEUX ET SA MAISON

UNE ANCIENNE SABLIÈRE DE 160 HA EN BORD DE MARNE - CONGIS-SUR-THÉROUANNE 77

Découverte des aménagements et d'une scénographie au coeur d'une nature qui reprend ses droits. #Franck Mathé, paysagiste #Charles Henri Tachon, architecte #RNR #le grand voyeux #AEV #Accessibilité #PMR #ENS #Natura 2000 #observatoires ornithologique #carrières #cheminements #platelages #bois #palissade #bardage bois #pinède #boulaie #roselière #structure métallique.

LE SITE /CONTEXTE

Le domaine régional du Grand Voyeux à Congis-sur-Thérouanne tire parti du réaménagement d'une ancienne sablière de 160 ha en bord de Marne. Portée par l'Agence des Espaces Verts d'Ile-de-France, l'opération relève le défi de concilier conservation du patrimoine écologique et accueil du public.

La réponse appartient à la scénographie qui s'exprime par "voir sans être vu". Un cheminement long de 2,5 km accessible PMR traverse la réserve. Un simple sentier balisé au platelage bois complété par des parois, révèle les ambiances emblématiques du site : roselière, roncier, boulaie, pinède, peupleraie, faisant du promeneur un invité discret, dissimulé derrière de la végétation filtrante et observateur des 225 espéces d'oiseaux présentes.

Visite Archi sur Site N°20 du 1er octobre 2018

L'ARCHITECTURE

A ce parcours s'ajoutent 3 observatoires en vue directe sur les étangs majeurs du site.

La maison de la réserve, en lisière du bois est conçue afin d'optimiser les apports solaires passifs : baie vitrée sud ouest, dallage béton, circulation d'air par effet de convection ...

L'impact du chantier a été limité par le choix d'une préfabrication de panneaux de bois massif collé croisé, réceptionnés sur des fondations en béton armé (puits et longrines).

L'isolation thermique est située entre le mur intérieur porteur préfabriqué et le mur extérieur identique aux palissades faites de pieux en bois massif battus et planches de bois jointives selon le principe de la paroi berlinoise. Un caisson de bois autoporteur sur 1 3 mètres de longueur, constitue la toiture de la maison de la réserve.

Cet observatoire sur le paysage est un espace contemplatif autant qu'un lieu pratique.

 

Archi sur site - Des visites CAUE 77 programmées et organisées par Dominique BONINI, Architecte Urbaniste et Marianne SOUQ, Paysagiste - Vidéo de Michel EL HANNACHI.

 

INFORMATIONS

ARCHI SITE N°20
Visite du 01 octobre 2018
Reserve naturelle Congis sur Thérouanne- Archi sur Site-20
 

LE PROGRAMME

Face à un site qui a été fortement marqué par l'action de l'homme et qui continue à évoluer, la réponse au programme se devait être un projet volontairement souple en matière de paysage.

"Le génie écologique continuant de faire muter l'espace pour l'adapter aux peuplements ornithologiques, l'aménagement suivra donc le travail des scientifiques" dixit le paysagiste.

Concernant la maison de la réserve, la programmation insistait sur la création d'un dispositif accueillant et révélant le site grâce à une mise en œuvre qui sélectionne les vues, crée l'attente, le suspens pour enfin livrer toute la beauté du paysage.

Le programme se décompose en 3 corps de bâtiment, espace d'accueil, sanitaires, locaux techniques, au centre desquels se trouve la terrasse.

 
 
 

A RETENIR

Maîtrise d'ouvrage :Agence des Espaces Verts d'Ile-de-France

Equipe Lauréate : Territoires, mandataire, Philippe Convercey, Franck Mathé et Etienne Voiriot, paysagistes (Besançon et Paris) : Charles-Henri Tachon, architecte (Paris) : ATPI, BET infrastructure et gestion financière (Plaisir) ; Intégrale 4, conduite d'études et conception (Paris) ; Office de génie écologique - OGE, BET environnement et écologue (Saint Maur des Fossés) ; MCI thermiques BET fluides

Surface : 160 ha

Coût de l'opération : 1 700 000 €uros TTC dont 821 078 € HT pour le bâtiment d'accueil.

Calendrier : concours 2012

Livraison :  2018

 

 

GALERIE D’IMAGES

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET