LE 4 JUIN 2019, LE CAUE 77 FÊTAIT SES 40 ANS

40 ANS D'ACCOMPAGNEMENTS, DE SOUTIENS, DE CONSEILS ET D'EXPERTISES

 

Prenons de la hauteur-le CAUE77 a 40 ANS from caue77 on Vimeo.

 

Le 4 juin 2019, le CAUE77, décidait, pour la première fois, de prendre le temps de célébrer son histoire et de partager un moment de convivialité privilégié avec ses invités, dans le cadre du domaine du Château et ferme de Mémorant, sur la commune de Perthes-en-Gâtinais.

Plus de 200 élus, responsables associatifs, partenaires institutionnels, architectes, enseignants, paysagistes, collègues des CAUE d'Ile de France, mais aussi élèves invités et autres interlocuteurs privilégiés, avaient répondu à l’invitation de M. Jérôme GUYARD, Président du CAUE77, et de Mme Grégorie DUTERTRE, Directrice du CAUE77.

Quelques moments marquants de cette journée :

 

Découverte du domaine du Château et ferme de Mémorant, Bois notre Dame (commune de Perthes-en-Gâtinais) et du patrimoine circassien Pinder

 

Après une visite historico-botanique du Domaine par Marianne SOUQ, paysagiste, et Augustin BONNARDOT Arboriste-Forestier, les invités pouvaient découvrir, en compagnie de M. Gilbert EDELSTEIN, propriétaire du Domaine et du Cirque Pinder, quelques éléments du patrimoine circassien préservé et réuni par lui depuis des décennies. 

Ce dernier rêve depuis quelques années de réaliser sur ce site Pinderland, un parc d’attraction qui réunirait école de cirque, cabanes dans les arbres, un musée du cirque Pinder-Jean-Richard, et des spectacles de cirque. La mise au point de ce projet entrera prochainement dans une phase d’élaboration conjointe afin d’associer tous les acteurs concernés.

 

Interventions du Président du CAUE77, du Président du Conseil départemental et du sous-préfet

 

« La pérennité, l’utilité, la beauté. Voilà les principes qui animent l’architecture encore aujourd’hui. »  C’est par ces mots que M. Jérôme GUYARD, Président du CAUE77, démarrait son discours, rappelant qu’au « Au-delà de la création artistique, au-delà de la beauté, l’architecture s’adapte aux bouleversements de la société, plus encore elle les accompagne, mieux encore elle les guide. L’Architecture est politique car c’est l’intérêt public qui guide ses avancées, prévaut à ses réalisations ».

L’importance des maitrises techniques multi séculaires et des savoirs faire, à préserver et transmettre, rappelée par le Président du CAUE 77, lui permettait ensuite d’évoquer, l’ensemble des missions et engagements du CAUE 77, notamment en matière d’écologie et d’environnement, et sa mission d’accompagnement auprès des Collectivités : « Depuis 40 ans, nous soutenons les projets les plus divers, un millier environ ont vu le jour depuis 1979. Près d’une centaine de communes ou d’intercommunalités nous consultent chaque année pour des études spécifiques et distinctes. Elles illustrent toute la diversité des aides à la décision qui nous sont demandées. Salles de sport, aménagement d’établissements scolaires, reconversion de sites industriels, notre contribution couvre un éventail presque exhaustif de ce qui peut être bâti. L’ensemble de nos diverses compétences sont réquisitionnées au service de l’intérêt général. »

Un engagement reconnu et apprécié par M. le Président du Conseil départemental, M. Patrick SEPTIERS, et par M. Jean-Marc GIRAUD, sous-préfet de Fontainebleau - représentant Mme Béatrice ABOLLIVIER, préfète de Seine-et-Marne - et qui honoraient tous deux la contribution du CAUE77 dans la qualité du développement de la Seine-et -Marne et l'ensemble de l'engagement du CAUE77 auprès des collectivités locales.

 

La Seine-et-Marne vue du ciel

 

Ce rendez-vous festif offrait l’occasion de présenter la Seine-et-Marne vue du ciel (quelques vues* de ce territoire immense et divers), au travers du film "Prenons de la hauteur -le CAUE77 a 40 ans", proposé par Guillaume LE MINEZ, Architecte Urbaniste au CAUE77, et Michel EL HANNACHI, réalisateur multimédia du CAUE77, qui témoigne de tout l'attachement de l'équipe du CAUE77 à son territoire (extrait ci-dessus ) .

Une occasion aussi, au travers de quelques fiches exposées ou « lettres « , d'évoquer l'étendue des publications et contributions du CAUE depuis 40 ans dans divers ouvrages, vidéos… ( En 2 mots, …)

 

Projet seine-et-marnais : mobilier urbain & bois feuillu francilien

 

Cette journée était l’opportunité de présenter une aventure nouvelle du CAUE77 : Contribuer au développement d’une filière de mobilier urbain, issu du bois feuillu francilien (et en particulier de Seine-et-Marne). Dominique BONINI porteur du projet au sein du CAUE77, nous faisait ainsi partager l’avancement de ce projet, objet d’une demande de subvention de la ville de Trilport dans le cadre d’un appel à projet lancé par la Région Ile de France : « Déclencher le réflexe bois-biosourcé dans la commande publique ».

 

Appel à l’engagement collectif et individuel de Philippe MADEC

 

L'intervention de Philippe MADEC, Architecte Urbaniste, invité du CAUE 77, sur le thème L’architecture frugale, heureuse et créative (le temps presse, et autres bonne nouvelles) fit grande impression : après un bilan rapide de l’étendue des dégâts causées par la mondialisation et les modes de vies dispendieux des hommes, celui-ci réaffirmait sa confiance dans les nouvelles générations. Capacité dans leur mobilisation, dans leur inventivité, dans leur engagement, et dans leur lucidité.

Après un rappel des lourdes conséquences de l’ensemble des choix urbanistiques, de la construction, et des bâtiments en termes de gaz à effets de serre, Philippe MADEC nous faisait part de différents projets de production d'énergie renouvelable, locale et participative, mais aussi de la construction d’édifices sains et agréables à vivre sans ventilation mécanique, ni climatisation, voire sans chauffage : Frugalité en énergie, frugalité en matière, frugalité en technicité. Il rappelait par ailleurs les grands principes de l’approche bioclimatique qui nous offre toutes les clés pour concevoir des villes ou des architectures « frugales » en lien avec leur environnement direct. Différents projets de son atelier étaient alors évoqués tels que l’éco-village des Noés, Val de Reuil – 2010-2018.

Une conférence pleine d’espoir, de clarté et un appel à l’engagement collectif et individuel.

 

Atelier Kokédama

 

Le CAUE 77 avait par ailleurs décidé de proposer un atelier d’art floral japonais en y associant le paysagiste Joël CHASTAIN et Mme TISSERAND, enseignante au Lycée Agricole de Brie Comte Robert, venue avec quelques étudiants. Ces derniers, très professionnels, et bons pédagogues, ont accompagné la réalisation d’une petite centaine de kokedama.

INFORMATIONS

Pourquoi les CAUE ? 

Dans un texte diffusé par la Fédération Nationale des CAUE (FNCAUE), Julien Giusti, Chargé de mission à la  direction de l'Architecture (ministère de la Culture) de 1976 à 1980 pour faciliter la mise en place des CAUE, rappelait une des premières grandes motivations de la création des CAUE : Le conseil  aux particuliers : "un conseil facultatif, gratuit, de nature pédagogique et non un contrôle du permis de construire"  pour des constructions de moins de 150 m² (autrefois 170 m²). 

La Loi du 3 janvier 1977 confiait en effet aux architectes la mission de garantir la qualité architecturale - considérée d'intérêt public- dans toutes les constructions publiques et dans les constructions de plus de 170 m2 (aujourd’hui 150 m2), en veillant à l’harmonie des constructions dans leur environnement. Les CAUE venaient donc répondre à un besoin : conseiller tous les autres candidats à l'extension ou la rénovation, de constructions de dimensions plus modestes mais souvent tout aussi présentes dans le paysage bâti.

A Coulommiers, Phillipe Grandjean, Architecte DPLG – Urbaniste du CAUE77 conseille les particuliers. Chaque année, 300 personnes environ sont conseillées chaque année (dont les  2/3 sur rendez -vous dans nos locaux). 

 

Retrouver une liste plus exhaustive des multiples actions du CAUE77 dans son dernier rapport d'activité (2018).

 

GALERIE D’IMAGES

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET