LE SOPHORA DU JAPON DU PARC DU CHATEAU DE MONTRY 77

UN ARBRE ATYPIQUE, LABELLISÉ ARBRE REMARQUABLE DE FRANCE.

Découvrez toute l'histoire de cet arbre résilient, planté au début du 19e siècle,  à terre et réduit à un tronc et quelques branches en 1930, et aujourd'hui déployant toute sa vitalité.

#sophoradujapon #montry #jardindesplantes #pierredincarville #1747 #bernarddejussieu

Le sophora de Montry (77) , 1000 m² d'emprise au sol . Un arbre remarquable à découvrir avec le CAUE77 Auteur : Arbres-CAUE77.

 

Le sophora du Japon de Montry ou Styphnolobium Japonicum : 1000 m² d'emprise au sol

 

Le Sophora qui mesurait environ 25 mètres de haut, s'est couché à terre dans les années 1930. Les cartes postales et photographies du début du 20e rendent compte de son port et de sa silhouette originelle, régulière et arrondie. D'autres photographies datées de 1937 et 1938 ( collection privée de Michel Pelletier), comme quelques photographies aériennes ( 1939) permettent de mesurer l'état de l'arbre après sa chute. Le Sophora, jugé "mort" fit l'objet visiblement d'ébranchage sévère et de tentavive de débitage complet. Une légende dit que les personnes qui s'attaquèrent à cette tâche mourraient prématurèment, ce qui mit, semble-t-il, un terme aux tentatives d'éradication totale de l'arbre et permis à celui-ci, en quelques années de faire la preuve de sa vitalité retrouvée. 

En effet, en se couchant, l'arbre a poursuivi son développement par marcottage, ses branches gigantesques  s'enterrant peu à peu naturellement, pour rejaillir aériennes, traçantes, plus loin, sous formes de plusieurs troncs. Ses deux branches principales issues du tronc couché et creux mesurent chacune 1,30 m de diamètre.

Le Sophora du Japon de Montry se déploie ainsi de façon inédite, offrant un spectacle étonnant.

S'il  mesure aujourd'hui "seulement" une dizaine de mètres de haut, il se déplie sur 37 mètres de long et 27 mètres de large, avec une emprise au sol de 1000m². Sa silhouette et son envergure sont totalement atypiques pour un Styphnolobium Japonicum.  

 


Labellisé et reconnu "arbre remarquable de France" en 2017

 

Le Sophora est reconnu comme « arbre remarquable de Seine-et-Marne » par le CAUE 77 (Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement) et le Département depuis le 22 juin 1999.

Il a été labellisé  le 15 juin 2017 « arbre remarquable de France » par l’association A.R.B.R.E.S. (Arbres Remarquables, Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde). 

Le 22  juin de la même année,  étaient notamment labellisés, par la même association, 5 arbres exceptionnels du Jardin des Plantes. Parmis les 5, un Sophora du Japon directement issu des graines envoyées à Bernard de Jussieu par le Père Jésuite Pierre d'Incarville (1706-1757), missionaire en Chine. Posté à la Cour Impériale de Pékin, le Père Jésuite était correspondant du Jardin du Roy et faisait parvenir un grand nombre de graines sous la mention arbor incognita sinarium ( arbre chinois inconnu).  Le Sophora du "Japon", planté en 1747, eut sa première floraison 30 ans plus tard.  Agé d'aujourd'hui  272 ans, il mesure environ 22 mètres et peut être admiré aux abords directs du Museum d'Histoire Naturelle. > En savoir + sur les arbres remarquables du Jardin des Plantes    > Trouver le Sophora du Japon du Jardin des Plantes. (Parcours thématiques / Histoires d'arbres).

Bernard de Jussieu introduit aussi cet arbre dans le jardin botanique de Versailles qui résista au temps mais fut abbatu par la tempête de 1999. Un morceau de tronc fut mis en culture et après 2 saisons sans réactions, un tige jaillit.  Replanté au même endroit, l'arbre s'est aujourd'hui installé. 

Avec ses 272 ans, le Sophora du Japon du Jardin des Plantes est sans doute l'un des plus anciens d'Europe (le spécimen du Jardin  de Kew Gardens à Londres a été planté en 1761). Il a une durée de vie de 500 ans. 

A partir de 1850, le sophora du Japon devint un arbre courant de parc et d'alignement à Paris, mais aussi en Provence et Languedoc. 

Le Sophora de Montry, qui préexistait aux différents aménagements de parc et de chateau du 19e siècle, est âgé d'au moins deux siècles. Il est peut être apparenté à celui du Jardin des Plantes. 

Il peut être vu lors de la journée du Patrimoine et lors de rares évènements ( comme lors de la prochaine projection du film "Les arbres remarquables, un patrimoine à protéger"  prévue le 15 juin 2019  sous son emprise).  Le sophora Japonica de Montry figure dans ce  film "documentaire" de Jean-Pierre Duval, Caroline Breton, sorti en avril 2019.    Le site du Parc et Chateau de Montry ou Domaine des Hautes Maisons accueille en effet aujourd'hui l'EPIDE (Établissement pour l'insertion dans l'emploi) établissement public d’insertion français, ayant pour mission d’assurer l’insertion sociale et professionnelle de jeunes (18 ans à 25 ans) en difficulté sociale, sans qualification ni emploi. Le site s'ouvre ainsi au public pour la journée du patrimoine, qui constitue une des seules possibilités de découvrir le Parc inscrit aux monuments historiques depuis 1946, et cet arbre étonnant. 

 

Le Sophora du Japon, un arbre ni tout à fait sophora, ni tout à fait japonais

 

Malgré son nom, le sophora du Japon proviendrait de Chine Centrale et de Corée, le terme japonica étant au 18e siècle associé à tout ce qui venait d'Extrème-Orient.  Il aurait été introduit au Japon vers l'an 1000.  

La génétique permet aujourd'hui de dire que cet arbre n'est pas du genre Sophora (9 paires de chromosomes) mais bien un Styphnolobium (Référence au botaniste autrichien Heinrich W. Schott qui le découvre en 1830 au Japon et le nomme Styphnolobium japonicum). 

 

 

Caractéristiques du sophora du Japon

 

- peu exigeant (sol)

- tronc gerçuré, diamètre basal environ 1 m. 

- branches tortueuses

- cime ample, arrondie,

- croissance rapide, 

- fleuraison après 20 à 30 ans, irrégulière -  réservée aux étés chauds - Très mellifère

 

 

 

Reportage dans le magazine Enquêtes de région , magazine de la rédaction de France 3 Paris - Île-de-France  (05/06/2019)  sur les arbres remarquables  ( à partir de la 22'40'') et en particulier sur  l'EPIDE & le Sophora de Montry  ( à partir de la de 34'50''). Après un premier reportage sur l'agriculture et l'élevage, le reportage vient aborder la question des arbres remarquables, mais aussi celle, en fin d'épisode,  d'absence de protection des arbres, faisant notamment référence à la Déclaration des droits des Arbres. 

 

 

 

Evocation du sophora de Montry dans la Matinale d'Europe 1 en 2017

Sources :

- Larousse des Arbres et des Arbustes - Jacques Brosse 

- Sophora du Japon" -  Texte d'Eric Defer, formateur-historien à l’EPIDE de Montry - mai 2017 -  publiée par le CAUE77 en partenariat avec Arbres Remarquables - EPIDE (Etablissement pour l'insertion dans l'Emploi) (Proposé ci contre)

- Histoire d'arbres - Jardin des Plantes - Muséum National d'Histoire Naturelle

 

 

> Article dans le Parisien du 14 juin 2017 - Montry. Cet arbre légendaire du XIXe est vraiment « remarquable »

INFORMATIONS

 

 

Le saviez vous : le CAUE 77, Eric Defer, formateur-historien à l’EPIDE , et les Jardiniers des Serres de Meaux  tentent en ce printemps 2019 , une expérience : la mise en semis des graines de ce sophora, récoltées en automne 2018.  > En savoir + 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Texte d'Eric Defer, formateur-historien à l’EPIDE de Montry - mai 2017 - extrait de la plaquette "Sophora du Japon"  publiée par le CAUE77 en partenariat avec Arbres Remarquables - EPIDE (Etablissement pour l'insertion dans l'Emploi) 

 

 

 

 

 

 

 

Articles connexes :

> Montry : le sophora du Japon élu arbre de l'année - Le Moniteur de Seine-et-Marne - Janvier 2018 

 > A Juvisy, le sophora du Japon garde des secrets depuis 250 ans - Le Parisien - Juillet 2015

> Article dans le Parisien du 14 juin 2017 - Montry. Cet arbre légendaire du XIXe est vraiment « remarquable »

 

 

GALERIE D’IMAGES

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET

Les arbres remarquables, un patrimoine à protéger
CAUE 77
Vers une déclaration des droits de l'arbre
CAUE 77