LA LETTRE DU CAUE77 N°13

OCTOBRE 2019 - LE CONFORT URBAIN, UN ENJEU DÉTERMINANT

Depuis toujours la ville, quelles que soient les latitudes, les époques, a été pensée, construite en tenant compte de données climatiques et des risques qui leur sont associés. Vent, pluie, soleil, neige, inondations, incendies, coulées de boues, etc. Tous ces facteurs ont influencé la localisation, l’organisation des villes, la forme des architectures. La créativité n’a jamais cessé, pour rendre de plus en plus confortable la vie urbaine quelles que soient les contraintes. Durant les cinquante dernières années, elle l’a fait en « explosant » la ville avec la trilogie maison individuelle/ voiture/centre commercial. Trois espaces reliés (...) 

 

 
 

INFORMATIONS

> Retrouvez toutes les lettres du CAUE77

 

> Découvrez la publication Mails, Places et promenades en Seine-et-Marne (CAUE77- 1990)

 

EDITO DU PRESIDENT

Les centres anciens de nos villes connaissent de multiples problèmes d’accessibilité, de rénovation du bâti, d’animation commerciale, etc. Dans tout ce qui se dit concernant les aménagements à y faire, les politiques à y mener, le mot confort apparaît rarement ou de façon presque abstraite. Pourtant c’est ce que recherche chacun dans son logement, ses déplacements, et c’est ce qui doit être toujours à l’esprit quand on parle d’accessibilité, d’habitat, d’équipements. « Qualité du cadre de vie » : la notion doit dépasser la simple idée de cadre, d’esthétique.

En élargissant le point de vue, il faut imaginer, retrouver tout ce que cette notion de confort peut recouvrir. Alors on concevra les centres-villes autrement, avec tout ce qui peut susciter l’envie d’y vivre, y travailler, y faire ses courses, s’y réinstaller. Le confort des espaces publics, des lieux de déplacement, des logements font partie des réflexions nécessaires. Un dernier mot pour réagir à de nombreux débats actuels : l’automobile est désignée comme responsable de beaucoup d’inconfort. C’est évidemment le contraire qui s’est passé dans l’urbanisme de ces cinquante dernières années. Il faut simplement rendre plus confortable la cohabitation entre tous les moyens de déplacement que la ville est seule à proposer avec autant de densité, de complémentarité. C’est le confort qui fait la ville, garanti sa pérennité, et pas le contraire. C’est l’inconfort, le manque de logements adaptés qui font quitter la ville. Les solutions existent ; le CAUE accompagne d’ores et déjà les démarches Coeur de ville de Nemours et Coulommiers, parmi les six communes retenues en Seine-et-Marne (Melun, Meaux, Montereau, Coulommiers, Nemours et Fontainebleau-Avon). Le CAUE peut vous conseiller dans vos réflexions, partager avec vous le bilan des actions menées. Bonne lecture.

Bonne lecture.

 

Jérôme Guyard

Maire de Saint-Fargeau-Ponthierry,   Conseiller départemental délégué du Président en charge de l’Attractivité territoriale,   Président du CAUE77

 

 

SOMMAIRE : 

 

Les actus de la rentrée 2019-2020 : 

> Après-midi d'études à l'EAv&t "Adapter la ville au changement climatique" 1/3 

> Présentation de la démarche Bâtiments Durables Franciliens  

- Colloque "Réparer la Ville" : du 20 au 23 novembre - proagramme et lieu à préciser par le CROAIF 

- Etude bois biosourcés pour la fabrication de mobilier urbain en bois feuillus francilien  :  La commission permanente du Conseil Régional Île-de-France a décidé d’attribuer une subvention de soutien au projet seineet- marnais de fabrication de mobilier urbain en bois feuillus. Le projet initié par la ville de Trilport avec le soutien du CAUE 77, va entrer dès décembre 2019 dans sa phase d’étude avec l’apport du FCBA et des deux consultants Art In progress d’une part et Julien Colboc d’autre part.

- Assemblée générale de l’association Construire en Chanvre-Île-de-France -  Le CAUE 77 participe le mercredi 13 novembre après-midi à l’assemblée générale de l’Association C en C Île-de-France, oeuvrant pour l’utilisation du chanvre dans la construction. À noter que la commission scientifique de C en C Île-de-France est membre du comité de suivi de l’étude précédente « Rénovation énergétique du bâti : l’apport du chanvre ».

- Étude : rénovation énergétique du bâti : l’apport du chanvre -  Le mercredi 27 novembre 2019 après-midi, se tiendra le premier comité de suivi de l’étude destinée à évaluer les apports bénéfiques de l’utilisation d’enduit et de béton de chanvre dans la rénovation énergétique de bâtiments situés dans le périmètre du Parc Naturel du Gâtinais Français. Le CAUE 77 assume la maîtrise d’ouvrage de cette étude en étroite coopération avec le Parc et lance l’appel d’offre à destination d’équipes pluridisciplinaires (architecte du patrimoine spécialisé dans la thermique du bâti ancien, thermicien chercheur spécialisé matériau de construction chanvre, chargé de communication, graphiste).

- Visite Archi su Site N°25 le jeudi 5 décembre 2019 : "Résidence du chanvre" : 33 logements sociaux livrés en 2019

 

 

 

Dossier réalisé par Bertrand Deladerrière ,  Equipe CAUE77

Conception graphique et réalisation de la version papier : Juliette Tixador  juliettetixador@free.fr

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET